Assomption-Ensemble
Au service d’Assomption-Ensemble depuis 2003

Accueil > Congrégation R.A. > Canonisation > Action de grâce à Bruxelles, 25-11-2007

Action de grâce à Bruxelles, 25-11-2007

jeudi 20 décembre 2007

Du site des Religieuses de l’Assomption de Belgique :

http://www.assomption-ra.be

Paul-Benoît de Monge, directeur du secondaire à l’Assomption de Boitsfort (Belgique)

Merci de l’école
Rome, c’était bien, très bien.
Paris fut et restera pour nous, de Boitsfort, ... génial

Les premiers échos de notre délégation (nos 17 élèves) sont magnifiques. Ils sont revenus enthousiastes. Je joins donc mon proche enthousiasme pour vous adresser un immense merci.

Merci de nous avoir invité
Merci de nous avoir accueilli
Merci de nous (nos délégués) avoir permis de participer Merci pour ce congrés
Merci pour le spectable
Merci pour le logement à Vaujour
Merci pour le parcours pélerinage à St Sulpice et St Eustache et le livret de cheminement pédestre, intellectuel et spirituel
Merci pour l’accueil à Auteuil
Merci surtout pour cettechantante et joyeuse célébration à Notre-Dame de Paris
Merci pour cette apothéose de la joie que fut ce petit miracle du périple en bateau-mouche et la proclamation "La tierra, un lugar de gloria para Dios" sous les ponts de Paris, tous foulards au vent lancant des éclairs flamboyants sous le soleil.

Un tout petit miracle ...
Peu après 17h, 17 adultes ont volontiers et avec joie accepté de céder leurs "PASS ROUGE" afin que mes élèves-délégués puissent prendre le bateau de 17h30 (et non celui de 19h pour lequel nous étions inscrits). Vers 17h30, Soeur Isabelle-Eugénie lançait l’appel à ces coeurs généreux qu’ils pouvaient encore se joindre aux 900 ( ou plus ?) personnes déjà sur le bateau et participer ainsi ... à l’office du soir sur les flots. L’eau des bénédictions de Rome, tombée du ciel, nous portait cette fois sur des vagues de joie. Seine de béatitude !

Merci.
Paul-Benoît

Jean-Michel De Marchi, professeur à l’Assomption de Boitsfort (Bruxelles)

C’est une très belle rencontre à laquelle nous avons été invités, j’étais tout aussi curieux que nos élèves délégués de rencontrer les autres élèves de l’Assomption, certains moments étaient comiques, les autres jeunes d’écoles diverses vivaient la même chose que nous, je revois une élève africaine sortir rapidement du Palais des congrès et crier pour appeler ses copines " l’Assomption... !!! " habituellement, ça marche...,les autres écoles sont de x ou y ...mais là, des centaines de jeunes avaient tous le même "code" de regroupement et je me souviendrai longtemps de sa tête et de son étonnement lorsqu’elle s’est rendue compte que tous étaient de l’ "Assomption"et tournaient la tête en réponse à l’appel...

J’ai pu aussi voir le vitrail..., lors de mon premier contact avec Mademoiselle Carton et l’école en 1981, j’avais reçu un document d’époque et plus tard, un journal dont la photo était le vitrail de la chapelle, j’ai enfin pu le voir "en vrai"... l’endroit est vaste et très joli mais je crois que ce vitrail m’a touché plus que le reste, après plus de 26 ans, il était là ! La sobriété de la tombe est très belle également, les choses ne doivent pas être compliquées pour être belles. Il en est de même pour les écoles, les "bastions" ne sont pas les phares qui illuminent la Communauté, le discours vrai et profond des élèves de Chambéry ou de Bondy m’a beaucoup plus inspiré et touché que le côté "m’as tu vu" d’autres jeunes.

Le coté abordable des gens qui guident la Communauté m’a beaucoup impressionné, cette soeur américaine, mais aussi et surtout ce Monsieur dont je ne me souviens pas du nom qui a été directeur de Bondy, qui faisait partie de la Tutelle et qui a ouvert la table ronde.

Bref, merci pour ces deux jours et l’accueil avec café...et chocolats... chez vous.

Nicole Comeliau - Verougstraete, ancienne de l’Assomption et ancienne professeure à l’Assomption de Boitsfort (Bruxelles) :

Oui, c’était vraiment la fête hier ! et j’étais émue comme tout en entrant dans la cathédrale à 16h pile et en constatant qu’il n’y avait pratiquement plus de places !
La lecture d’extraits de la pensée de Marie-Eugénie évoquait pour moi des images très fortes, imprégnées de cette pédagogie : le recueillement d’Auteuil, l’internat au Val où alternaient les temps d’étude, de réflexion, de vie d’équipe et de partie de volley-ball endiablées avec notre soeur "maîtresse de classe" "tout voile dehors" !
Que de bons souvenirs pour les adolescentes fragiles,(parfois pimbêches, il est vrai !) mais toujours partantes pour 1001 bêtises, expéditions nocturnes dans le jardin mais aussi "le devoir" d’un engagement social vrai.

Je ne sais pas comment vous avez fait pour nous passer le message, je ne sais pas quel est votre secret, mais sans nous moraliser et toujours en nous faisant confiance, vous nous avez passé la conviction qu’à notre mesure, là où nous sommes, nous pouvions rendre le monde un peu meilleur.

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Habillage visuel © Kozlika sous Licence GPL